Accueil

Articles

Hommage présenté aux religieuses

L'année 1983 marque la fin d'une étape qui a grandement influencé la population de Wotton et des environs. En effet, cette année, le couvent qui a été une école modèle, un pensionnat, une école de musique, l'école du 1er cycle et enfin le logement des religieuses, ferme ses portes. Que de souvenirs, on pourrait relater. En voici quelques-uns.

D'abord, remontons aux origines du Couvent. En 1870, le Conseil Municipal avait bâti l'école modèle, mais ayant de la difficulté à la faire fonctionner, on résolut de vendre l'établissement à la fabrique, à condition qu'on y installât une communauté religieuse enseignante. C'est ainsi que le Curé Hamelin rencontra les Sœurs de l'Assomption et à l'automne 1874 trois religieuses ouvrirent officiellement la nouvelle institution (...). On y dispensait le cours élémentaire et on y formait des candidates au brevet d'enseignement ; dans les années 50, on y enseignait jusqu'à la 12e année. (...). Avec la centralisation des écoles, le pensionnat a été fermé mais les religieuses ont suivi les élèves à l'école du village et plusieurs ont continué d'enseigner à Wotton ; au couvent on recevait les enfants du 1er cycle. Puis, ce fut la construction de la polyvalente d'Asbestos. Une à une, elles sont parties à l'extérieur et le couvent a servi de logement pendant quelques années aux religieuses qui restaient et qui enseignaient à Wotton et les environs; seule Sœur Georgette continuera d'agrémenter notre paroisse de sa présence. (...). La vie au Couvent, c'est la vie de centaines d'éducatrices qui nous ont transmis le goût de l'étude, et aussi, le sens artistique. Qui ne se souvient pas des pièces jouées par les enfants aux fêtes de monsieur le curé par exemple ? La salle était remplie pour admirer ces jeunes artistes. On peut imaginer la dose de travail qu'exigeaient ces démonstrations. C'est aussi d'excellentes musiciennes qui ont transmis cet art à nos jeunes jusqu'à il y a une dizaine d'années. C'est aussi des mains habiles qui pouvaient repriser un vêtement sans que rien n'y paraisse.


Des témoignages de femmes engagées au service de Dieu et du prochain, l'esprit du devoir, la piété, la délicatesse, voilà des valeurs que vous nous avez léguées, chères religieuses et toute la population de Wotton vous en remercie.