AccueilMaurice O’BreadyRéalisations & titres honorifiques

Réalisations & titres honorifiques

 

Homme de lettres et musicien engagé

mob darcyob 25 ans sacerdoceAu cours de sa carrière, Mgr O'Bready s'est occupé d'une cinquantaine d'organismes dont il fut, la plupart du temps, l'un des membres les plus actifs. Mentionnons parmi ceux-ci : Comité d'administration de l'Université de Sherbrooke, Comité de la Fédération des Écoles normales, Association canadienne d'éducation de langue française, Commandeur de l'Ordre du Mérite Scolaire, Famille Collège, Société du Bon parler français, l'Alliance Française de Sherbrooke, Soupirail (Institution littéraire et artistique), Ordre Latin, Société d'histoire des Cantons-de-l'Est, Comité des  Sociétés d'histoire des Cantons-de-l'Est, Société canadienne d'histoire de l'Église catholique, Société Saint-Jean-Baptiste, Institut grégorien de Sherbrooke, Comité du Festival de la jeunesse, Camp des Jeunesses musicales canadiennes, Centre d'Arts Orford, etc).

 

Honneurs mérités

En reconnaissance de ses nombreux mérites, Mgr O'Bready reçut plusieurs titres et décorations. Il fut successivement nommé  Camérier Secret  (C.S., 1954) et Prélat Domestique (P.D., 1957) de la maison de Sa Sainteté le Pape. Dignitaire de l'Ordre du mérite latin et de l'Ordre de la paix, il était aussi Chevalier du bon parler français et Commandeur de l'Ordre du mérite scolaire.

Il se mérita à trois reprises le  Prix littéraire Juge Lemay, soit en 1952, 1954 et 1959. Ce prix, initié pour l'avancement des lettres en 1952 par la Société St-Jean-Baptiste de Sherbrooke, fut nommé en l'honneur du juge J. Henri Lemay. Ce dernier a été de nombreuses années président de la SSJB et s'est particulièrement signalé par son dévouement à la cause des écrivains et par son patriotisme.

Lorsque Mgr O'Bready recevait en 1966 le titre de docteur de l'Université de Sherbrooke honoris causa, Mgr Roger Maltais, recteur de l'Université et son collègue pendant plusieurs années d'éducateur, prononçait un éloge dont l'extrait suivant souligne le travail colossal de Mgr O'Bready au sein de l'institution : « Ce que l'Université lui doit pour cette première décade de son existence demeurera à jamais inestimable. Ni les livres de procès verbaux, ni même les liasses de papiers divers conservés dans nos archives ne peuvent rendre compte de l'activité de Mgr O'Bready en faveur de notre institution... »

 

Pour connaître les principaux écrits de Maurice O'bready, cliquez ici